Avignon

 

Vendredi 12 juillet

Demain, je pars avec toute la famille, mes frangines me mettent quotidiennement au fait des usages de la maison, j’ai donc été mis au courant que le journal de bord des vacances était pris en charge par les enfants… Aujourd’hui, c’est donc mon bizutage et je me lance dans la rédaction (j’ai 4 mois et demi, j’espère que vous serez indulgents).
Les parents ont decidé que le depart aurait lieu demain matin vers 4h, je les vois donc s’affairer pour ranger les valises au plus vite. Mes soeurs écoutent des histoires dans leur lit et se lèvent régulièrement pour voir l’avancée des préparatifs. Vers 22h, elles dorment enfin, moi je suis toujours en train de tétouiller en cherchant le sommeil. Papa rejoint Maman sur le canapé et ils décident de se lancer dans les deux derniers episodes de Homeland plutôt que de finir les bagages.

Samedi 13 juillet

Je me lève, les parents dorment encore, je les secoue, on est en retard les gars ! Papa ouvre difficilement un oeil et m’annonce qu’ils ont changé leur fusil d’épaule et que nous partirons tranquillement vers 11h30… Je suis déçue, je suis tellement impatiente de partir.
La matinée est pourrie, on tourne en rond, il ne faut rien toucher, rien déranger… Ras le bol !
La voiture est pleine comme un oeuf : nous voilà partis ! Pour commencer du bon pied, Papa nous achète des Happy Meal chez Mc Do, ça c’est un chouette voyage qui commence !
La route est à peu près bonne, un peu d’embouteillages histoire de se sentir vraiment en vacances mais pas trop.
Pause pipi : les parents nous proposent de faire pipi contre un arbre, trop la honte ! Je préfère me retenir ! Sorellina se déshabille devant tout le monde, trop la honte !
J’aime pas la voiture, je râle… Quasiment non stop… Pas trop fort mais j’émets un petit bruit de fond lancinant. Les parents en ont marre, bingo, Maman m’attrape pour que je tète, un voyage en tétant c’est tout de suite plus fun !
Avignon !! On voit le pont, on se met à chanter tous les quatre à tue tête, on est tellement contents d’être arrivés ! Pour accéder à la maison au milieu de l’île de la Barthelasse, il faut prendre des petits chemins caillouteux et ça y est on voit la grosse propriétaire sur son petit vélo elle nous montre le chemin. On débranche le moteur et nous sortons surexcités tels trois fauves en cage.
Je grimpe quatre à quatre les escaliers et je visite de fond en comble. La maison est géniale, surtout nos lits !
Première chose à installer, la petite piscine que nous avons amenée, nous sommes ici depuis un quart d’heure et nous voilà déjà dans l’eau.
L’après midi passe vite à jouer dans l’herbe et à s’éclabousser. C’est déjà l’heure pour Papa de nous abandonner.
Mais arrête, il ne nous abandonne pas, il part juste travailler !
Si, il nous abandonne pour aller voir les gros seins d’Emmanuelle Béart !
Mais non, c’est pour son travail qu’il doit aller voir le spectacle de Nordey, il préfèrerait rester avec nous, c’est évident !
Ca c’est ce qu’il dit, je ne suis pas dupe moi !!
Bon, les filles, ça suffit les disputes, moi, j’ai besoin de calme, ce voyage en voiture m’a mis de mauvaise humeur, je suis claqué !
Aujourd’hui, c’est samedi… Donc c’est Fort Boyard ! Ca fait un an que je n’ai pas regardé mais j’aime toujours autant… Abelino n’arrête pas de crier, ça me gêne ! Je veux entendre les cris de la fille quand elle met les pieds au milieu des blattes, c’est dégoûtant, c’est trop drôle !
A la fin de l’émission, Abel s’est finalement endormi, Ester se jette dans les bras de Morphée et moi… Je réclame mon Papa… Je pleure, j’ai peur, je suis triste, je veux voir mon Papounet… Maman me prend dans son lit, tout va tout de suite mieux. Il est 23h, deux heures plus tard je sens Maman me transporter dans mon lit, je ne lutte plus, la fatigue a eu raison de mon obstination.

Dimanche 14 juillet

Il est 1h30, je sens que Maman ne dort pas, elle cherche à avoir des nouvelles de Papa qui n’est toujours pas rentré. En effet, la propriétaire lui a prêté un vélo pour faire l’aller retour île de la Barthelasse / centre ville d’Avignon en lui disant qu’il rentrerait à la lueur de la lune… Mais voilà, le croissant de lune est minuscule ce soir et la nuit est très noire : à 1h46 : “Tjs dans la Cour, ça vient de finir” puis à 2h24 “Galère il fait trop nuit je suis retourné en ville et j’attends un taxi, il y en a très peu, je ne sais pas à quelle heure je vais rentrer…” “T’imagines pas y a aucun taxi, je vais peut être rentrer en vélo au lever du soleil” 3h41 “J’attends toujours un taxi” 3h53 “Je suis devant la porte” ouf, c’est le petit matin, les parents vont pouvoir commencer leur nuit.
Allez, on se lève, on a faim !
Petite matinée tranquille, on lit, on patauge, vers 11h30 les Conte-Gautier ! On est un peu déçues car William et Maelys ne sont pas là mais il y a Ernest alors ça va.
Moi, je suis content de profiter de mon parrain, je rigole tant sur ses genoux que je tapisse son jean de lait caillé !
Après le repas, alors que Papa part travailler, nous partons nous ballader dans Avignon. Dès le parking nous sommes impressionnées par toutes ces affiches qui s’étalent dans les rues… Maman reconnait quelques uns de ses amis dans les distributions des spectacles du off.
Avignon me plait beaucoup, nous croisons des tas de princesses et de fées qui nous distribuent des flyers pour leurs spectacles. Nous restons un long moment fascinés par un monsieur qui fait des bulles géantes. Par une petite rue tordue nous accédons à la place du Palais des Papes, nous regardons ce bâtiment immense, nous en faisons le tour pour essayer d’apercevoir notre Papa… En vain.
Je suis dans les bras de Maman, je sens son coeur s’emballer lorsqu’elle regarde en direction du Palais. Il y a 14 ans jour pour jour, Papa Sandro et elle sont venus ici, ils se sont assis la nuit pour écouter Torreton dire des vers de Shakespeare et 14 ans plus tard, notre papa, son amoureux, travaille dans ce lieu magique, mythique. Je sens son emotion.
Nous quittons cette place superbe pour aller manger des tapas ! Je me regale de poulet pendant que Perrine et Maman dévorent des involtini… Sorellona quant à elle a decidé de ne pas se nourrir.
Laisse-moi tranquille ! Ce bout de pain me suffit !
Il est presque 22h, c’est l’heure de rentrer à la maison. Ce soir, il y a le feu d’artifice mais Papa a peur qu’il nous arrive du mal si on reste dans la foule avignonnaise et Perrine ne veut pas rentrer tard car elle travaille demain… Maman nous a donc promis que nous regarderions les feux parisiens à la télé.
Oh mais il y a déjà un monde fou sur les quais du Rhône, on se faufile jusqu’au pont et là… Surprise ! Les CRS nous empêchent de traverser car le pont est interdit durant les feux !
Eh bien moi, je suis super contente ! La dernière fois que j’ai vu un feux d’artifice c’était en Inde et j’avais adoré, il nous reste une demi heure à patienter, les petits en ont ras le bol, Abelino tète et ralouille en meme temps, Tess pleurniche et Ernest ne veut pas rester tranquille… Les trois parents qui nous accompagnent en ont marre mais ils prennent leur mal en patience…
Chut, les lumières s’éteignent !
Les premières étincelles colorées inondent le ciel, c’est superbe… Enfin, je crois que ça ne plait pas à tout le monde, le petit Ernest n’arrête pas de pleurer le pauvre…
Je suis fasciné, j’écarquille mes yeux au maximum, de temps en temps je reprends le sein de Maman pour me rassurer mais je le lache vite pour mieux profiter du spectacle. Je tremble tellement c’est beau, Maman ne comprend rien, elle croit que c’est parce que j’ai peur alors elle se retourne pour que je ne sois plus face aux feux… Je gesticule, tourne ma tête dans tous les sens : eh Maman, ne me prive pas du spectacle !
Quand meme ça fait du bruit très fort, je grimpe dans le bras de Nicolas pour avoir moins peur, en plus il est tellement grand que j’ai l’impression de pouvoir toucher ces étoiles multicolores !
La belle bleue, la belle rouge… C’est vraiment génial, quand je serai au CP je raconterai ça aux copains, ils ne vont pas en revenir, j’ai un sourire béat qui ne me quitte plus…
Malheureusement, c’est déjà la fin, on applaudit très fort, même Ernest crie bravo.
Et Papounet, le pauvre, il n’était pas avec nous…
Maman a reçu un message, il a fait une pause dans sa répétition pour voir les feux du haut d’une tour du Palais, finalement Papounet n’est peut être pas tant à plaindre que ça…
Attention, la foule se met en mouvement, c’est impressionnant, on bouge presque sans le vouloir, juste poussés par les autres. Trois adultes, quatre enfants, restons groupés. La foule est compacte et s’étale à perte de vue.
On retrouve difficilement la voiture des Conte Gautier et on s’entasse tous dedans, à l’arrière, nous sommes cinq ! Il est 23h30, on rentre !
Laisse tomber, on n’est pas prêts de rentrer, les CRS ont fermé le parking, le temps d’évacuer les piétons… Vu la foule, on va rester un petit moment entassés dans la voiture…
Vers minuit, je commence à trouver le temps long, je decide de démarrer ma nuit, cependant un quart d’heure plus tard, la porte s’ouvre et c’est la liberation, nous arrivons à la maison vers minuit et demi.
Des gros bisous aux Conte Gautier qui repartent à Fuveau… Au dodo !
Maman pose fratellino dans son lit et vient me faire un gros câlin… Je m’endors en rêvant en couleur…
Moi… Je ne dors pas… Je réclame mon Papa… Je pleure, j’ai peur, je suis triste, je veux voir mon Papounet… Maman me prend dans son lit, tout va tout de suite mieux. Maman non plus ne dort pas, elle veut attendre Papa en bouquinant… Il rentre vers 3h, elle a eu le temps de bien avancer son livre !

Lundi 15 juillet

Journée dans notre petit jardin : piscine puis pique nique et sieste à l’ombre des arbres !
Regarde Sorellona ! Abeli est trop rigolo, étallé comme une crèpe sur sa serviette ! Regarde, Papa et lui respirent en rythme, ils sont trop mignons !!
Allez, on les laisse roupiller, nous on va faire quelques activités manuelles avec Mammina.
C’est déjà l’heure du départ pour Papa… A demain Papounet !
En début de soirée, Pierre arrive chez nous, il s’installe pour quelques jours… Mais ce soir, il ne reste pas car il va voir un spectacle.
Pour nous, pas de spectacle, mais une soirée dessin animé : Moi, moche et méchant ! Sorellina n’aime pas beaucoup mais moi, j’adore ! C’est normal, moi je suis à moitié un garçon !
Buona notte !

Mardi 16 juillet

Ce matin, les parents veulent qu’on se ballade !! Quelle idée bizarre ! Nous, on déteste marcher et surtout moi d’ailleurs ! Je râle durant tout le trajet…
Oui, on longe le Rhône, ça va 5 minutes mais franchement c’est pas passionnant !
Hi, hi, hi, on a gagné, les parents cèdent et on fait demi tour !
Après une après midi de farniente, les Conte Gautier viennent nous chercher pour une jolie ballade à Villeneuve, c’est une ville toute en pente avec plein de petites rues pavées et biscornues, c’est rigolo mais fatigant car ça grimpe sacrément !

SONY DSC
Après un tour dans la Chartreuse, nos amis nous invitent dans un joli restaurant.
Nicolas et Maman mangent de la viande crue !! C’est dégoûtant !
On s’amuse bien surtout grâce à une vieille ronchon qui s’ennerve contre tous les enfants qui jouent sur la place, Nicolas perd patience et lui crie dessus tel un super hero : il est trop fort mon parrain !
Allez, il est tard, Perrine travaille demain matin… On rentre vite fait sur notre île !

Mercredi 17 juillet

Après un bon petit déj, Papa propose des sorties pour la journée… Maman n’a rien envie de faire, ça nous va, ça change du rythme éffréné de notre quotidien. Sieste, piscine, nettoyage de la voiture, jeux de cartes, lecture… Journée ultra tranquille !

SONY DSC SONY DSC
Ce soir, c’est la première du spectacle, Papa se prepare, il est beau quand il nous dit bonne nuit !
Bonne nuit Papa, à demain ! Nous, on passe la soirée avec Delphine et Solange, eh oui Maman nous avait promis de nous montrer (pour la énième fois) Les Demoiselles de Rochefort… On en profite à fond, elle imaginait se passer une soirée tranquille grâce à Jacques Demy : c’est râté ! On chante à tue tête, on danse et on saute sur nos lits… Maman fait la tête !
Moi, j’ai passé la journée à roupiller, 3 heures de sieste ce matin puis 2 heures cet après midi, donc ce soir je n’ai pas du tout l’intention de me coucher ! Aujourd’hui j’ai découvert les courgettes… Qui ressortent quasi intégralement dans ma couche à 22h45… Maman perd la tête !
Le boxon continue jusqu’à 23h30… Fatiguée tête Maman !

Jeudi 18 juillet

On se lève tard… forcément, hi, hi, hi ! On petit déjeune jusqu’à 11h dans le jardin puis les parents se relaient pour jouer aux cartes à l’ombre des arbres… Douce journée !
Cette après midi nous partons nous ballader dans Villeneuve-lès-Avignon, on râle… Dans la voiture, on râle… En marchant, on râle… Les parents nous promettent une pâtisserie dès qu’on croisera une boulangerie, mais la boulangerie se fait attendre, alors : on râle… Ca y est, nous voilà dans la cour de la Chartreuse la bouche pleine d’un magnifique macaron, on ne râle plus… Le goûter est fini, on a soif, les parents on oublié l’eau, on râle ! On fini le tour de Villeneuve en descendant la magnifique rue en pente raide (c’est le nom de la rue !!), on râle… Dans la voiture, il y a des embouteillages, on râle…
Papa nous jette à la maison et file au Palais des Papes, je dévore une boite entière de sardines, Tess mange des petits pots de bébé (je ne sais pas ce qu’elle a, les psy appellent ça “régression” ?…) et Abel se regale de courgettes écrasées !
Mes frangines se sont endormies, je profite, enfin seul, de ma Maman et de ses nénés. A 23h53, les courgettes ressortent. Ca me plait beaucoup qu’on me change la couche, je rie aux éclats, j’ai bizarrement l’impression d’être le seul à trouver ça sympa… Bonne nuit !

Vendredi 19 juillet

Ce matin, Pierre se prepare à quitter Avignon, nous on petit déjeune en rêvassant quand une petite fille et sa maman débarquent “chez nous”. C’est notre voisine qui nous invite pour la matinée à venir jouer chez elle ! Qu’est ce qu’elle est sympa ! On profite de sa grande piscine ainsi que de sa chambe, on passe la matinée déguisées en Minnie et Fée Clochette ! C’est sympa les vacances avec les Parents mais franchement on est contentes de passer du temps avec une enfant de notre âge !
On n’a pas faim ! On ne veut pas rentrer !
Bon, finalement, on n’a pas le choix car notre hôte doit partir chez ses grands parents… On accèpte donc de rentrer à la maison, un plat de pâtes et à la sieste !
Dans l’après midi, on reçoit la visite de Julie et Eric. Pendant qu’Eric s’occupe de fratellino, on s’amuse avec Julie… Chouette ils mangent avec nous un petit repas improvisé.
Ce soir, nous allons faire la fête dans les rues d’Avignon, on profite une dernière fois de cette ambiance incroyable, des comédiens qui jouent des extraits de leurs spectacles, des fausses statues, des danseuses de rue que je trouve si belles…
On profite aussi d’une super bonne glace !
Il y a beaucoup de monde, il y a beaucoup de bruit, il y a beaucoup d’agitation, pourtant l’ambiance est sereine, on se sent bien. Un petit tour devant le Palais des Papes, Sorellina est émerveillée par ce lieu.
C’est pas que je suis émerveillée, c’est que je suis fière de mon Papa.

SONY DSC SONY DSC
Bon, en parlant de Papa, c’est pas tout ça mais il faut qu’il nous dépose à la maison avant de revenir pour la représentation… Vite, vite, des bisous aux copains et on file !
Ce soir le spectacle est diffusé en direct sur France 2, les filles viennent de s’endormir, moi j’essaie d’apercevoir Papa dans les gradins… En vain !
Je me suis assoupi durant la représentation mais j’entends Papa qui rentre à pas de velours au milieu de la nuit et j’entends mes parents qui préparent les valises et rangent l’appartement, tout doucement sans faire de bruit pour qu’on se repose bien car demain on reprend la route pour Lyon…

Samedi 20 juillet

Effectivement, ce matin, nous sommes en forme… Quand aux parents, disons qu’ils ont l’habitude des petites nuits…
Nous quittons l’île de la Barthelasse dans la matinée, en route vers d’autres aventures : La Bourboule, Codognè et dans quelques mois la Thaïlande. A bientôt donc…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s