9 mars, rdv 3

La semaine commence sur les chapeaux de roues. En effet, la semaine dernière, Tess a fait une crise de migraine gastrique, nous avons donc épongé du vomi toute la semaine, puis le we a été chargé avec le salon Baby et la fête du livre de Bron… Et pour compléter le tableau : mon tuteur vient me voir en classe mardi matin… Le stress m’offre trois nuits d’insomnie donc mercredi matin, le 9, j’envisage avec joie la soirée qui s’annonce mais je crains aussi que notre épuisement gâche un peu la fête 😛

Allez, au boulot ! Ce matin, avec mes CM2, j’ai une séance de vocabulaire, une d’informatique et une de danse…

  • 11h30 fin de l’école
  • 11h45 début du cours de violon d’Ester
  • 12h15 fin du cours de violon d’Ester
  • 12h30 fin de la crèche
  • 13h15 début du cours de FM d’Ester
  • 14h15 fin du cours de FM d’Ester
  • 15h15 début du cours d’éveil musical de Tess
  • 15h30 début du cours d’orchestre d’Ester
  • 16h début de l’atelier musical d’Abel
  • 16h15 fin du cours d’éveil musical de Tess
  • 16h30 fin du cours d’orchestre d’Ester
  • 17h fin de l’atelier musical d’Abel

Voilà… Voilà…

Je suis enfin à la maison… Il est 17h30… Je suis morte 😛

Je lance un film pour me débarrasser de ma marmaille et je m’autorise un bain !!

Je me glisse dans la mousse et je pense à Voyage à Paimpol de Dorothée Letessier…

Je sors du bain, Sandro veut me faire deviner le lieu où il m’emmène…

Son « retour en arrière » n’est pas si simple à deviner car il ne m’emmène pas dans un pays où nous sommes allés mais plutôt dans un restaurant qui nous fera rêver au pays dont on rêvait lorsque nous étions tout jeunes… Vous ne comprenez rien ? C’est vrai que ce n’est pas très clair 😛

***

Sandro : E un ricordo legato al nostro primo periodo insieme, quando ancora eravamo studenti, devi indovinare il nome di un paese dove però non siamo mai stati. E il primo buon ristorante dove ti ho invitata…

Marie : Lo so è il ristorante al quale tenevi molto dove siamo andati quando stavi a Grenoble, un ristorante libanese… 

Si si il ricordo è proprio quello, eri venuta a trovarmi nel mio piccolo monolocale vicino a place aux Herbes, cercavo un buon ristorante per la nostra prima uscita da innamorati a Grenoble e avevo trovato quel ristorante. Ma non era un libanese.

Cubano allora…

Quasi, ti avvicini, fuoco…

Argentino, era un ristorante argentino ? Non me lo ricordavo più di preciso ma siccome hai una voglia da matti da sempre di andare in Argentina suppongo fosse un ristorante argentino…

Si esatto !

Hai trovato un ristorante argentino a Lione, che buona idea !

E ora indovina il nome ?

Mmmm…

Il Buenos Aires ! Partiamo ?

***

Il est 20h, Roseline arrive pour garder les marmots, nous voilà partiiiiiiiiis !

***

J’aime bien cette petite rue neuve, nous sommes souvent venus manger à la Meunière et bien le resto de ce soir est juste en face… La salle du Buenos Aires est très belle, un joli mélange entre quelques éléments de déco rustique et des toiles contemporaines.

Commençons les choses sérieuses : l’apéro !

La carte des cocktails est longue comme le bras, je commande une caïpirinhia à la framboise, Sandro veut démarrer direct avec le vin rouge. La carte des vins est également alléchante, logique : Jean-Cedric, le patron, est un grand amateur de vin. Pour nous accompagner, nous avons un petit amuse bouche avec une mousse de fromage et du pesto argentin ainsi que des empanadas : un queso (maïs / gruyère) et un espimaca (épinard / ricotta). Nous avons choisis des empanadas végétariens parce que nous enchaînons avec un peu de viande 😛

En effet, nos voisins de table sont en train de manger une viande très attirante (heureusement que notre petite Ester végétarienne n’est pas avec nous ce soir…) et nous commandons donc à la serveuse « la même chose » !

La serveuse pose donc sur notre table une parilla (BBQ argentin) recouverte d’une quantité phénoménale de viande…

Tiens, d’ailleurs nos voisins ont craqué et ils demandent un doggy bag pour ramener chez eux toute la viande qu’ils n’ont pas fini ! Oh les petits joueurs ! C’est pas notre genre ça ! Il est vrai que je sens qu’on va avoir du mal à finir. Jean-Cedric nous propose un petit tour vers les cuisines pour observer Francisco qui travaille, il nous explique qu’il fait venir le charbon de bois des parilla directement d’Argentine car le charbon de bois argentin a un pouvoir calorifique supérieur… D’ailleurs, Sandro en a fait les frais 😛 Il était curieux de voir la parilla de plus près et il peut témoigner… Ça chauffe bien ! Il a eu si mal qu’il en a cassé son verre… Bon, bon, bon, on a peut être un peu trop bu mais il faut bien pousser les boudins, le poulet, le bœuf et le porc.

On fini (difficilement mais on fini quand même) toute la barbac en papotant avec Jean-Cédric, il nous explique comment il a ouvert le Buenos Aires inspiré par des amis parisiens qui tiennent le Santa Carne. Il nous parle du recrutement de son chef franco-chilien pendant qu’on essaie de digérer…

Parler de l’Argentine, du Chili… Me ramène quelques années en arrière (c’est bien le but de ces soirées d’ailleurs) lorsque j’étais lectrice pour les Belles Latinas. Qu’est ce que j’ai aimé ces presque 10 ans à découvrir et faire découvrir des auteurs latinos américains au public lyonnais. Et j’ai un souvenir ému aussi de ces années où j’étais sur scène et Sandro dans la salle…

  • Je vous amène la carte des desserts ?

Oh la la, j’explose… Mais Sandro prend son petit sourire coquin…

  • Ben oui… Il faut bien qu’on goûte les spécialités !

Nous voilà donc avec un « Pio Nono  » entre nous. C’est rigolo, c’est nous qui apprenons au patron que Pio Nono veut dire un « grand-père pieux » 😉 Bon, c’est abusé mais que c’est bon !!! IMG_0075

On commence à piquer du nez, il est tard, on a trop bu, trop mangé et le resto est déjà vide depuis une demi heure… Il est temps qu’on aille libérer la nounou !

 

Pour rejoindre la voiture, la fatigue cumulée et le froid me prennent au ventre : je fais une « crise de froid » (oui, une crise de froid, c’est un truc bizarre que je fais régulièrement, je me mets à trembler et claquer des dents d’une manière hallucinante) Sandro me frotte le dos de toutes ses forces pour que je réussisse à marcher jusqu’au parking… Il est plus que temps de DORMIR !!!!!!!!

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “9 mars, rdv 3

  1. Beau voyage que Buenos Aires, peut-être votre prochaine destination à 5 ? Quant à nous, notre première soirée en tête à tête est prévu pour demain soir… Benoit est dubitatif quant à la nécessité de voir seul à seul, so romantic !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Un mercredi rien qu’à elle… | bambinisurterre

  3. Pingback: 9 décembre, rdv 12 | bambinisurterre

  4. Pingback: #10dumois Parlez-moi d’amour… | bambinisurterre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s