9 octobre, rdv 10

Dimanche soir… une soirée toujours particulière. Enfant, je détestais tellement le dimanche soir que ma mère faisait des crêpes (oui, tous les dimanche soirs) pour essayer de compenser la déprime ambiante. J’en garde un souvenir étrange où se mélange le bonheur d’un we passé en famille et la crainte d’une nouvelle séparation le lendemain… Eh bien 30 ans plus tard, je ressens toujours des émotions contradictoires le dimanche soir… Mais ce dimanche soir là est particulier, c’est un 9 !

***

Une bonne matinée en atelier Bambini Signeurs avec un groupe super sympa, un repas dominical bien reposant chez mes parents et voilà que c’est déjà le soir…

***

Sandro me demande de m’enfermer dans notre chambre quelques minutes, il veut finir de préparer une surprise avec les enfants… Ça attise ma curiosité !!

J’attends, j’attends puis retourne dans la cuisine… Je découvre les enfants attablés, ils prennent la pose, je comprends immédiatement qu’ils sont prêts pour une scène de théâtre… Je m’assieds, ils démarrent :

  • I love you, Pumpkin. / Je t’aime ma citrouille.
  • I love you, Honey Bunny. / Je t’aime mon petit lapin.
  • (yelling to all, beuglant sur tout le monde) Everybody be cool this is a robbery ! Restez tous calmes c’est un braquage !
  • Any of you fuckin’ pricks move and I’ll execute every one of you motherfuckers !  Got that? Si un seul d’entre vous bouge, bande de connards, je vous exécute tous l’un après l’autre, fils de putes ! C’est pigé ?

A la fin de cette superbe réinterprétation de la scène d’ouverture de Pulp Fiction, Sandro lance la musique. Ce souvenir – le plus symbolique pour nous – et l’investissement de Sandro dans sa mise en scène avec nos enfants m’émeuvent aux larmes.
Allez, les zozos, il est temps d’aller au lit…

Pendant que je les couche, Sandro nous prépare… Des hamburgers !!
Il y a quelques années, Sandro nous en préparait souvent… Je sens cette délicieuse odeur de lard fumé, qui déplaît tellement à notre végétarienne de fille 😝

Je reviens, tout est prêt ! SONY DSC

De gros coussins nous attendent sur le canapé, les pieds posés sur la table basse en mangeant un hamburger démesuré accompagné d’une bière (et oui parce qu’en France « on peut boire de la bière dans les Mc Donald » dixit Vincent Vega), Sandro a même prévu les pop-corn en dessert… le tout en regardant Pulp Fiction.
Ma plus belle soiree depuis… trop longtemps !!

En 1994 nous avions vu le film ensemble. Trop timide, je n’avais pas osé toucher la main de mon voisin qui était pourtant si proche de la mienne, 22 ans plus tard, j’ose la prendre cette main, et la serrer très fort.

img_2624

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s